UNE FEUILLE D’ARBRE M’A UNE JOUR APPRIS

Je conserve cette photo, car elle me rappelle ce qu’une feuille d’arbre m’a un jour appris. Je m’apprêtais à déjeuner, fatiguée après une matinée de travail. Je trouvais dans l’herbe une feuille d’arbre fragile en forme de cœur. Cette feuille m’a appris deux vérités intangibles que l’on ne nous enseigne pas à l’école : Toujours aimer son prochain, qu’il soit complet ou incomplet, humain ou plus qu’humain, parfait ou imparfait. Et reconnaître les étapes du cycle de la vie. La feuille qui jaunit et meurt retourne aux racines de l’arbre et se transforme en terreau fertile pour les nouvelles feuilles. La feuille était abîmée, mais sa couleur se mariait parfaitement au vert des autres feuilles et au bleu du ciel. On devinait la nouvelle vie – et l’amour – qui brillait à travers les fissures de son corps en décomposition. C’est ainsi que tous les êtres sur Terre coexistent et dépendent les uns des autres.

Sujet de: Jieyu Jiang, 27. China