Faits Climatiques

  • La Terre se réchauffe plus vite que l’on ne pensait. La température moyenne du globe a augmenté d’environ 1,1 °Cpar rapport à l’ère préindustrielle et cette hausse approche désormais les 1,5 °C, le seuil critique pour éviter les effets les plus catastrophiques et les plus persistants sur les humains et sur la planète. Sans changement radical, on estime que le réchauffement de la surface du globe dépassera 1,5 °C dans les années 2030 et atteindra 3 °C d’ici la fin du siècle.1
  • Avec un réchauffement de 1,5 °C, 350 millions de personnes vivant en milieu urbain seront exposées à la pénurie d’eau en raison des fortes sécheresses. Ce chiffre atteint 410 millions en cas de réchauffement de 2 °C.2
  • Avec un réchauffement de 1,5 °C, 90 % des récifs coralliens disparaîtront. Une hausse de 2 °C entraînera leur extinction. La disparition des récifs coralliens menacera d’extinction un quart des espèces de poissons marins et sera dévastatrice pour l’industrie de la pêche, ce qui provoquera de graves crises alimentaires dans les zones côtières et contribuera à la rapide érosion du littoral.3,4,5
  • D’ici à 2050, plus d’un milliard de personnes vivant dans les zones côtières de faible altitude, de Miami à New York en passant par Osaka et Rio de Janeiro, seront déplacées en raison des inondations et de la hausse du niveau de la mer générées par le réchauffement mondial.6
  • Avec la hausse des températures et du niveau de la mer, la fréquence des cyclones tropicaux de forte intensité (catégories 4 et 5) doublera d’ici la fin du siècle.7
  • Si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent au niveau actuel, le réchauffement mondial provoquera l’extinction de plus d’un tiers des espèces terrestres d’ici à 2050. Aujourd’hui, un million d’espèces sont déjà menacées d’extinction, le plus grand nombre jamais atteint dans l’histoire de l’humanité.8,9
  • Les incendies gagneront en intensité, même dans les « meilleurs » scénarios climatiques, ce qui libérera davantage de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et menacera l’humanité, les espèces sauvages et l’économie. Les incendies sont déjà responsables de 5 à 8 % des 3,3 millions de décès prématurés annuels dus à la mauvaise qualité de l’air.10,11,12
  • Un enfant né en 2021 sera davantage exposé aux maladies respiratoires en raison de la dégradation de la qualité de l’air liée au changement climatique.13
  • La crise climatique peut entraîner des troubles chroniques sévères de la santé mentale liés à l’anxiété. Par exemple, aux États-Unis, 48 % des personnes pensent que la crise climatique a des répercussions sur leur santé mentale.14,15
  • Pour limiter le réchauffement à 1,5 °C, les émissions de gaz à effet de serre mondiales nettes d’origine anthropique doivent baisser de près de moitié par rapport aux niveaux de 2010 d’ici à 2030, et la neutralité carbone doit être atteinte d’ici à 2050. En outre, nous devons capter au moins 33 gigatonnes de dioxyde de carbone de l’atmosphère par an.16,17
ARTISTS IN BRUNEI, CAMBODIA, INDONESIA, LAOS, MALAYSIA, MYANMAR, PHILIPPINES, SINGAPORE, THAILAND, or VIETNAM Be a part of the AUN Edition of Turn it Around!  Open call for youth artists in Southeast Asia is now live!  SUBMIT HERE
ARTISTS IN BRUNEI, CAMBODIA, INDONESIA, LAOS, MALAYSIA, MYANMAR, PHILIPPINES, SINGAPORE, THAILAND, or VIETNAM Be a part of the AUN Edition of Turn it Around!  Open call for youth artists in Southeast Asia is now live!  SUBMIT HERE
powered by bulletin